Des taux d'augmentation de loyer de plus en plus bas, les propriétaires de logement et les locataires sont menacés, selon l'APQ (Association des Propriétaires du Québec)

L'Association des Propriétaires du Québec (APQ), en plus d'être disponible pour des entrevues toute la journée, tient à réagir aux taux annoncés par la Régie du logement ce matin :
"Nous déplorons encore une fois que les taux annoncés ne reflètent ni les besoins ni la réalité du marché locatif québécois. Une méthode de calcul vieille de plus de 30 ans, un amortissement de plus de 30 ans sur les travaux de rénovations, cette désuétude est néfaste pour le parc de logements du Québec!" selon Martin Messier, président de l'APQ.

Cette méthode de fixation du prix des loyers pose de nombreux problèmes et une refonte complète est nécessaire et urgente!

Parmi les points à moderniser il est question :
- des taxes : les propriétaires sont les percepteurs des villes et sont pointés du doigt car les propriétaires doivent les inclure dans leurs avis d'augmentation et l'année d'imposition seulement. Aucun étalement possible.

- le gaz et l'huile à chauffage : selon la règle, l'augmentation est en fonction du prix annuel de consommation. Mais l'été les prix baissent et l'hiver les prix montent. Et malheureusement pour les propriétaires les réservoirs ont besoin d'être remplis l'hiver quand les prix sont au maximum. Pourquoi ne pas prendre en compte seulement les mois d'hiver?

- les travaux majeurs : Selon les règles de calcul, c'est le taux d'intérêt moyen accordé sur les certificats de placement garantis pour un terme de cinq ans, majoré d'une prime de 1 %. Mais cette règle désuète met en péril le bon état d'entretien du parc immobilier québécois. En 2011, on avait 3% accordés, 2,9% en 2012 et cette année encore 2,6% : comment investir avec des rendements aussi faibles?

"Aucun investisseur ne veut avoir un retour sur investissement de plus de 30 ans et pourtant c'est le cas pour les travaux majeurs réalisés par un propriétaire de logements locatifs au Québec"

"Plusieurs autres solutions sont envisageables, déjà en place dans d'autres pays et dont on pourrait s'inspirer." d'ajouter Martin Messier.

Messages aux locataires
Si vous avez des questions, nous vous recommandons de discuter avec votre propriétaire. La discussion et l'entente sont certainement préférables à la confrontation.

"La négociation est la meilleure solution. Que vous soyez propriétaire ou locataire asseyez-vous et regardez ensemble la situation, les travaux requis, les coûts estimés." selon l'APQ.

Outils de calcul et d'envoi gratuit
Cette année encore vous pourrez utiliser notre version améliorée du fichier APQ de calcul et d'envoi des avis de modification au bail le plus simple disponible. L'utilisateur de ce fichier pourra entrer ses propres données qui représenteront l'ajustement requis. Ensuite l'avis de modification se complétera automatiquement ainsi que l'avis de réponse du locataire. Il suffira d'imprimer et d'envoyer le tout au locataire.

Pour obtenir ce fichier gratuitement, il faut communiquer au 1-888-382-9670 ou visiter le site www.apq.org.  Le propriétaire pourra télécharger le fichier sur son ordinateur et ainsi conserver ses données. De plus, en entrant vos données sur les conditions de votre bail (échéance, durée,...), vous saurez instantanément le délai que vous avez pour envoyer votre avis.

25 janvier 2013
Copyright APQ