Des zombies à la Régie du logement : Une situation qui manque de sérieux sur un problème grave pour la vie des locataires et des propriétaires

Des zombies à la Régie du logement : Une situation qui manque de sérieux sur un problème grave pour la vie des locataires et des propriétaires

Montréal, le 23 Octobre 2014 --- L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) constate que les associations de locataires démontrent qu'ils sont loin de prendre la situation au sérieux.

"Nous aurions pu envoyer des chasseurs de zombies pour défendre les intérêts des propriétaires. Nous aurions même pu envoyer des vampires pour caricaturer l'argent perdu, aspiré par des non-payeurs, des saccageurs qui n'assumeront jamais leurs actes! Mais soyons sérieux dans nos revendications! La situation est grave et le temps de la récréation est terminée!" selon l'APQ.

Selon le dernier rapport de la Régie du logement 2013-2014, on dénombre 43 645 causes de non-paiement de loyer (plus de 50% des causes).
Aussi 13289 causes civiles ont été déposées par des propriétaires contre 7934 par des locataires.

L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) pointe du doigt les associations de locataires qui diffusent de la fausse information à la population et aux médias :
"Comment les locataires peuvent se trouver injustement traités, voire de façon discriminatoire au rôle, alors que ce sont les propriétaires qui subissent les dommages, les pertes financières! Que ce soit un propriétaire ou un locataire qui ouvre une cause civile le délai moyen de 21 mois s'applique. Et les propriétaires, en plus d'avoir le double de causes ouvertes, doivent assumer les pertes financières, assurer la jouissance paisible des lieux, payer toutes les taxes, dépenses,..." d'ajouter Martin Messier, président de l'APQ.

Une réforme du droit locatif doit être prise au sérieux. C'est un point qui doit être mis de l'avant et non traité en autodérision.
Le gouvernement a ouvert la voie avec l'annonce le 10 Octobre de nouvelles mesures pour réduire les délais à la Régie du logement. L'APQ espère que que le droit locatif verra son avenir modernisé d'ici peu.

 

23 octobre 2014
Copyright APQ