L'APQ se positionne sur la problématique accrue des punaises : pour régler une telle situation, la coopération des locataires est primordiale

L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) explique qu'il est d'une importance prédominante que dans la situation envenimée des punaises, tant les propriétaires que les locataires essaient de pallier la situation.

Il est vrai que la problématique des punaises demeure réelle mais il est d'autant plus important d'être conscient du fait que la sensibilisation des locataires demeure laborieuse, selon l'Association des Propriétaires du Québec (APQ).

« Les propriétaires sont souvent aux prises avec des situations où les locataires refusent de collaborer en interdisant l'accès au logement infecté de punaises » selon Martin Messier, président de l'APQ.

Dans de telles situations, il est évident que la problématique des punaises s'intensifie sans oublier que les délais à la Régie du logement sont longs, entrainant par le fait même un processus difficile pour les parties, d'après l'APQ.

L'APQ se positionne alors en expliquant que ça devient difficile d'agir rapidement, ce qui envenime la situation. Pour nous permettre de régler une situation de punaises de lit efficacement, il est donc fondamental de sensibiliser autant les locataires que les propriétaires.

14 mai 2013
Copyright APQ