Propriétaires de logements : Ne laissez pas la gestion des déménagements aux locataires

Propriétaires de logements : Ne laissez pas la gestion des déménagements aux locataires

Montréal, jeudi le 15 juin 2017 --- L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) recommande aux propriétaires de logements locatifs de prendre en charge la gestion de déménagements si ce n'est pas déjà fait.

"Notre système téléphonique déborde d'appels de propriétaires aux prises avec des locataires qui attendent devant la porte de leur logement car l'ancien n'est pas parti. Afin de minimiser ces situations plus que désagréables, autant pour le nouveau locataire que le propriétaire, l'APQ encourage les propriétaires à contacter dès maintenant leurs locataires." selon Martin Messier, Président de l'APQ.

On voit régulièrement des locataires qui semblent organisés, qui disent que tout est réglé, pas besoin pour le propriétaire de s'occuper du va-et-vient avec le nouveau locataire.
Mais ne vous fiez pas aux paroles du locataire, posez des questions :

- Quelle compagnie de déménagement a été engagée?
Où va se garer le camion? A quelle heure viennent-ils? Sur le contrat, combien de temps est prévu? À quelle heure est-ce que le déménagement débute?

- Vos amis vous aident? Vous avez loué un camion? Vous avez estimé le temps que cela va prendre? ils viennent à quelle heure? ils se garent où?

- Vous reste-t-il beaucoup de boîtes à faire? Vous allez stocker les boîtes dans la petite chambre?

En cas de doute, demandez à visiter le logement pour vérifier l'avancement.
La Régie du logement permet de visiter un logement avec un avis de 24h :
"Article 1931. Le locateur est tenu, à moins d'une urgence, de donner au locataire un préavis de 24 heures de son intention de vérifier l'état du logement, d'y effectuer des travaux ou de le faire visiter par un acquéreur éventuel."

"Cette visite, si nécessaire, vous permettra aussi de vérifier l'état du logement, d'anticiper d'éventuels travaux et saccages." d'ajouter l'APQ.

Pour conclure, l'APQ rappelle que c'est au propriétaire que revient le fardeau de fournir un logement en bon état au nouveau locataire, et ce même si le logement est laissé dans un état pitoyable par les locataires saccageurs.

Ce croisement de locataires amène son lot d'imprévus et de problèmes dont chacun se serait bien passé : un déménagement non commencé, un déménagement qui n'en finit plus, des logements laissés sales et bien sûr un locataire qui ne veut plus partir!

L'APQ vous rappelle qu'elle sera ouverte le 1e, le 2 et le 3 juillet afin de vous soutenir et vous guider dans ces démarches. Contactez nous au 888-382-9670 ou info@apq.org

Selon Hydro-Québec, les changements d'adresse signifient pour elle 850 000 transactions par année, dont 430 000 durant la période estivale.
Et on estime que chaque année, entre 200 000 et 250 000 locataires déménagement le 1e juillet.

15 juin 2017
Copyright APQ