Réaction de l'APQ au Rapport sur le marché locatif de la SCHL 2018

Montréal, le 28 novembre 2018 --- L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) est heureuse de voir le taux d'inoccupation baisser mais s’inquiète de l'état du parc locatif.


Faits marquants
 

  • Baisse de 3.3% à 2.2% du taux d'inoccupation
  • Le taux de roulement est de 18.6% au Québec : 17.4% à Montréal et 23% à Sherbrooke
  • À Montréal 17.5% des copropriétés offertes en location alors qu'à Gatineau c'est 36.4%


"Bonne nouvelle pour les propriétaires de logements locatifs au Québec, de nombreux logements ont trouvé preneur. Mais ce la ne signifie pas que tous les problèmes sont résolus." selon Martin Messier, Président de l'APQ.

Le parc locatif a besoin d'entretien et ce de façon accélérée.

L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) demande la coopération du nouveau gouvernement, que celui-ci intervienne rapidement afin de redonner des outils au marché locatif pour la rénovation des logements du Québec que ce soit par des subventions ou par une modification de la méthode actuellement utilisée pour déterminer les augmentations de loyers.

«Les propriétaires sont nombreux à vouloir faire des travaux majeurs mais bloqués par la méthode actuelle de calcul d'augmentation de loyer désuète.» selon Martin Messier, président de l'APQ.

Une réforme complète de la réglementation qui entoure le calcul des travaux majeurs doit être mise de l'avant et devenir une priorité de la nouvelle ministre de l'habitation pour le bien du parc locatif privé.

En 2018, pour chaque tranche de 1000$ de travaux, les propriétaires avaient droit à 2$ d'augmentation.

« Une aide gouvernementale ou la modification des règles de la fixation de loyer est requise afin de se conformer au normes et garder un parc locatif en santé » de conclure Martin Messier.

28 novembre 2018
Copyright APQ