Aller au contenu principal

La valeur des permis de bâtir a légèrement fléchi en juin

La valeur des permis de bâtir a légèrement fléchi en juin

La valeur des permis de bâtir a légèrement fléchi en juin, mais cette baisse aurait été beaucoup plus importante si la vague de projets industriels qu'a connue l'Alberta ne s'était pas produite.

Les municipalités ont délivré pour 5,3 milliards de dollars de permis en juin, en baisse de 1,4 % par rapport à mai, la valeur des intentions de construction des secteurs résidentiel et non résidentiel ayant diminué.

La valeur des permis a néanmoins dépassé la barre des 5,0 milliards de dollars pour un septième mois consécutif et était supérieure de 1,0 % au niveau mensuel moyen enregistré depuis le début de l'année.

Sans les résultats exceptionnels observés en Alberta, le portrait aurait été moins reluisant. Les entrepreneurs ont pris pour une valeur très élevée de permis de construction industrielle en Alberta.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Si cette province avait été exclue des statistiques nationales, la valeur totale des permis aurait diminué de 7,2 %.

À l'échelle nationale, la valeur totale des permis de construction résidentielle a reculé de 1,3 % et s'est fixée à 3,2 milliards de dollars. La baisse de la valeur des permis de construction de logements multifamiliaux a plus que contrebalancé la hausse enregistrée au chapitre des logements unifamiliaux. Après avoir atteint un sommet à la fin de 2005, la valeur des permis de construction résidentielle a suivi une légère tendance à la baisse.


Note aux lecteurs

Sauf indication contraire, les données du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite la comparaison par l'élimination de l'effet des variations saisonnières.

L'Enquête sur les permis de bâtir vise 2 380 municipalités représentant 95 % de la population. Ses résultats servent d'indicateur avancé de l'activité dans le domaine de la construction. Les collectivités représentant les autres 5 % de la population sont très petites, et leurs activités de construction n'ont qu'une faible incidence sur le total.

La valeur des intentions de construction présentées ici ne comprend pas les travaux d'ingénierie (par exemple, les aqueducs, les égouts et les ouvrages de drainage) ni ceux associés au terrain.

Dans le cadre du communiqué Permis de bâtir, la région métropolitaine de recensement d'Ottawa–Gatineau est divisée en deux régions, soit Ottawa–Gatineau (partie Québec) et Ottawa–Gatineau (partie Ontario).


Les intentions de construction de la composante non résidentielle ont diminué de 1,4 % et se sont établies à 2,1 milliards de dollars. La forte hausse enregistrée dans la composante industrielle a été plus que neutralisée par les baisses survenues dans les composantes commerciale et institutionnelle.

Dans le secteur non résidentiel, les intentions ont suivi une forte tendance à la hausse depuis le début de l'année. Cette année, elles ont excédé la barre des 2,0 milliards de dollars en mars, en mai et en juin.

Au deuxième trimestre, la valeur des permis a fléchi de 1,0 % par rapport au premier trimestre. La hausse de 7,1 % enregistrée dans le secteur non résidentiel a été plus qu'effacée par la baisse de 5,5 % survenue dans la composante résidentielle.

À l'échelle régionale, 23 des 28 régions métropolitaines de recensement ont montré de meilleurs résultats au premier semestre de 2006 qu'au premier semestre de l'année dernière. Calgary, Edmonton et Vancouver ont, de loin, réalisé les plus fortes progressions (en dollars), principalement en raison du dynamisme de leur marché de l'habitation.

À l'exception de St. John's, toutes les régions métropolitaines qui ont connu une baisse de la valeur cumulative des permis de bâtir sont situées en Ontario. Les plus fortes baisses ont été enregistrées à Toronto et à Hamilton.

Secteur résidentiel : Première hausse en cinq mois pour la valeur des permis de construction de logements unifamiliaux

Les intentions de construction de maisons unifamiliales ont augmenté en juin pour la première fois en cinq mois.

Les entrepreneurs ont pris pour 2,2 milliards de dollars de permis de construction de logements unifamiliaux, en hausse de 2,4 %. La valeur des permis de construction de logements multifamiliaux a diminué de 8,2 % et s'est établie à 1,1 milliard de dollars, après avoir connu une hausse de 3,1 % en mai.

La demande de logements neufs semble s'être atténuée, le nombre de logements dont on a approuvé la construction ayant diminué de 5,3 % entre le premier et le deuxième trimestre de 2006.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

La baisse observée au deuxième trimestre a été attribuable uniquement à la composante unifamiliale, pour laquelle le nombre d'approbations a chuté de 10,5 %. Pour ce qui est des logements multifamiliaux, plus abordables que les autres, le nombre d'approbations a augmenté légèrement de 0,7 %.

L'augmentation progressive des taux hypothécaires observée au cours de la dernière année semble avoir fait ralentir la demande de logements neufs, surtout de logements unifamiliaux, plus coûteux. Toutefois, la demande est demeurée élevée du point de vue historique, grâce au niveau élevé d'emploi à temps plein et à des hausses du revenu disponible.

À l'échelle provinciale, en juin, les plus fortes baisses (en dollars) de la valeur des permis de construction résidentielle ont été enregistrées en Ontario (-6,4 %) et au Québec (-8,9 %). Ces baisses ont été épongées en partie par des hausses réalisées en Alberta et en Colombie-Britannique.

Secteur non résidentiel : Un sommet pour la valeur des permis de construction industrielle en 17 ans

En juin, les intentions de construction de la composante industrielle ont atteint leur niveau le plus élevé en 17 ans, grâce à un bond de la valeur des permis de construction industrielle en Alberta.

Les municipalités ont délivré pour 649 millions de dollars de permis de construction industrielle en juin, le niveau le plus élevé depuis 1989. Ce total représente une hausse de 69,2 % par rapport à mai et une troisième augmentation mensuelle consécutive.

La valeur des permis de construction industrielle a été près de deux fois supérieure à la moyenne mensuelle de 2005.

En Alberta, les entrepreneurs ont pris pour 306 millions de dollars de permis de construction industrielle, soit près de la moitié du total national, en raison des intentions de construction de bâtiments de services publics et d'usines. Ce niveau est le plus élevé depuis février 1988. Toutes les provinces ont montré une hausse, à l'exception de Terre-Neuve-et-Labrador et du Québec.

Les intentions de construction commerciale ont chuté de 12,7 % et se sont établies à 1,1 milliard de dollars après avoir connu une hausse de 12,0 % en mai. Cette baisse s'explique par la diminution des intentions de construction de bâtiments dans la catégorie du commerce et des services, ainsi que par celle des projets d'hôtels et de restaurants.

Bien qu'elle ait été très volatile depuis le début de l'année, la valeur des permis de construction commerciale a connu essentiellement une tendance à la hausse depuis la fin de 2005.

Dans la catégorie commerciale, en juin, les plus fortes baisses ont été affichées en Ontario (-24,2 %) et en Colombie-Britannique (-21,6 %).

Dans la composante institutionnelle, la valeur des permis a connu une forte baisse (-25,4 %) et s'est établie à 415 millions de dollars, après avoir grimpé de 35,7 % en mai. La baisse de la valeur des permis de construction d'écoles et d'immeubles à vocation médicale et d'hôpitaux est à l'origine de ce repli.

Le total affiché en juin a été le deuxième plus bas des neufs derniers mois. Les plus fortes baisses ont été enregistrées en Colombie-Britannique (-53,2 %) et en Saskatchewan (-76,3 %).

L'économie très dynamique de l'Ouest canadien, le niveau élevé des ventes au détail, les importants bénéfices d'exploitation des sociétés et les niveaux quasi record d'utilisation de la capacité industrielle ont contribué aux récents résultats positifs du secteur non résidentiel.

À l'échelle provinciale, en juin, la plus forte progression (en dollars) de la valeur des permis de construction non résidentielle a été enregistrée en Alberta, là où les municipalités ont autorisé un montant record de 613 millions de dollars de permis de construction non résidentielle. Il s'agit d'un montant en hausse de 24,4 % par rapport au dernier sommet atteint en mars 2006.

Cette forte hausse a été effacée par des replis marqués survenus en Ontario (-13,9 %) et en Colombie-Britannique (-26,0 %).

Données stockées dans CANSIM : tableaux 026-0001 à 026-0008, 026-0010 et 026-0015.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2802.

Le numéro de juin 2006 de Permis de bâtir (64-001-XIF, gratuit) paraîtra bientôt.

Le communiqué sur les permis de bâtir de juillet sera diffusé le 7 septembre.

Pour obtenir des données ou des renseignements généraux, communiquez avec Brad Sernoskie au (613) 951-4646 ou composez sans frais le 1 800 579-8533 (bdp_information@statcan.ca). Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Bechir Oueriemmi au (613) 951-1165, Division de l'investissement et du stock de capital.

Valeur des permis de bâtir selon la région métropolitaine de recensement1
 Mai 2006rJuin 2006pMai à juin 2006Janvier à juin 2005Janvier à juin 2006Janvier–juin 2005 à janvier–juin 2006
 Données désaisonnalisées
 en millions de dollarsvar. en %en millions de dollarsvar. en %
St. John's24,825,42,6190,8179,2-6,1
Halifax68,171,34,7285,0332,516,7
Saint John20,810,5-49,568,482,921,2
Saguenay19,627,238,780,492,915,5
Québec83,675,9-9,2561,1576,02,7
Sherbrooke14,914,5-2,8120,1156,730,5
Trois-Rivières22,815,3-32,782,8110,633,6
Montréal507,5472,1-7,02 828,72 917,13,1
Ottawa–Gatineau, Ontario/Québec143,1164,514,91 047,61 113,46,3
Ottawa–Gatineau (partie Québec)39,737,5-5,5214,2231,78,1
Ottawa–Gatineau (partie Ontario)103,5127,022,7833,4881,75,8
Kingston20,645,9122,790,1144,960,8
Oshawa45,8104,8128,5447,8466,54,2
Toronto1 031,0721,0-30,15 352,65 174,6-3,3
Hamilton54,560,310,7567,4422,7-25,5
St. Catharines–Niagara56,042,9-23,3272,7248,3-8,9
Kitchener83,392,410,9498,9545,59,3
London91,678,4-14,4423,2486,014,8
Windsor63,333,0-47,8219,1296,735,4
Greater Sudbury / Grand Sudbury21,716,0-26,394,895,20,4
Thunder Bay5,48,761,574,338,7-47,9
Winnipeg68,360,6-11,2349,0419,920,3
Regina18,929,052,9127,3154,921,7
Saskatoon50,836,7-27,8184,2224,822,1
Calgary344,6395,014,61 898,32 414,327,2
Edmonton249,8281,112,51 256,41 594,426,9
Abbotsford28,016,6-40,7179,5226,726,3
Vancouver513,4605,017,82 694,23 004,511,5
Victoria55,753,1-4,6350,3354,21,1
rdonnées révisées
pdonnées provisoires
1.Il est possible de consulter en ligne les subdivisions de recensement qui font partie des régions métropolitaines de recensement.
Nota: Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

Valeur des permis de bâtir selon la province et le territoire
 Mai 2006rJuin 2006pMai à juin 2006Janvier à juin 2005Janvier à juin 2006Janvier–juin 2005 à janvier–juin 2006
 Données désaisonnalisées
 en millions de dollarsvar. en %en millions de dollarsvar. en %
Canada5 420,15 345,9-1,429 106,131 759,19,1
Résidentiel3 257,63 214,5-1,318 422,119 976,78,4
Non résidentiel2 162,42 131,4-1,410 684,011 782,510,3
Terre-Neuve-et-Labrador42,836,8-14,1265,3251,6-5,1
Résidentiel26,425,3-4,1167,2171,72,7
Non résidentiel16,411,4-30,398,079,9-18,5
Île-du-Prince-Édouard15,120,234,2112,2105,1-6,3
Résidentiel8,013,265,762,866,35,6
Non résidentiel7,17,0-1,249,438,8-21,4
Nouvelle-Écosse126,0122,8-2,5546,7654,119,6
Résidentiel82,969,3-16,4378,9458,821,1
Non résidentiel43,153,524,1167,9195,316,3
Nouveau-Brunswick73,384,715,5352,8456,629,4
Résidentiel54,140,9-24,5232,1269,015,9
Non résidentiel19,243,8128,1120,7187,655,4
Québec977,2911,6-6,75 478,55 679,53,7
Résidentiel662,6603,4-8,93 802,23 735,7-1,8
Non résidentiel314,6308,3-2,01 676,31 943,816,0
Ontario2 006,41 815,9-9,511 674,411 516,9-1,3
Résidentiel1 168,41 094,0-6,47 212,17 049,5-2,3
Non résidentiel838,0721,9-13,94 462,34 467,40,1
Manitoba116,4100,2-14,0555,9665,219,6
Résidentiel63,668,27,2307,9411,033,5
Non résidentiel52,932,0-39,5248,0254,22,5
Saskatchewan103,188,9-13,8415,8520,225,1
Résidentiel36,938,33,9191,5222,116,0
Non résidentiel66,250,6-23,6224,3298,132,9
Alberta971,21 216,025,24 793,36 332,132,1
Résidentiel558,1603,58,12 842,03 914,837,7
Non résidentiel413,1612,548,31 951,42 417,323,9
Colombie-Britannique970,0922,5-4,94 848,95 480,813,0
Résidentiel589,564

Association des Propriétaires du Québec

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.