Aller au contenu principal

Le cauchemar de la location

Le cauchemar de la location

Dans une affaire récente, une propriétaire d'un duplex en a vu de toutes les couleurs avec sa locataire.

Propriétaire d'un duplex, Madame Guttierez a loué son logement avant de connaître les services de l'APQ. Elle a pris des renseignements sur la locataire: elle a ensuite vérifié avec le propriétaire si le loyer était bien payé, on lui répond que la locataire n'a aucun problème de paiement. Plus tard, elle apprendra que les renseignements étaient faux, le numéro donné n'était pas celui du propriétaire réel mais bien un numéro de complaisance. La locataire venait en fait de recevoir une décision de la Régie du logement l'expulsant pour non paiement de loyer. C'est bien pour cela qu'elle était pressée de louer un logement.

La preuve de la Régie du logement a démontré que la locataire laissait couler l'eau à l'extérieur de la douche, créant des flaques d'eau qui s'écoulaient plusieurs fois par semaine chez elle, qui habitait au rez-de-chaussé de ce duplex. La propriétaire a dû installer des toiles en plastique pour diriger l'eau vers une chaudière qu'elle surveillait tous les soirs afin de la vider en cas de dégât d'eau, ce qui arrivait plusieurs fois par semaine.

La locataire faisait du bruit de façon régulière, troublant le sommeil de la propriétaire et de son fils handicapé.

Bien que cela soit assez pour troubler la propriétaire, la locataire a aussi causé une infestation de vers et d'insectes en laissant les déchets sur place plutôt que de les porter à la rue comme elle le devait.

Un trafic de gens différents préoccupait la propriétaire. Un soir, alertée par des gens qui cognaient à sa porte, elle a téléphoné à la police qui a pu intervenir car elle s'était endormie sans se réveiller à l'annonce des policiers qui ont dû fermer les éléments du poêle sur lequel des aliments brûlaient, le tout pendant que son fils en bas âge dormait dans un chambre.

La cause s'est déroulée en l'absence de la locataire qui ne s'est pas présentée. La décision fut rendue rapidement par la Régie du logement ordonnant l'éviction de la locataire. La locataire a quitté lorsque le huissier a signifié le pré-avis d'expulsion.

La propriétaire est bien heureuse que le cauchemar soit terminé, et fera une enquête APQ 360 sur le prochain locataire.

Martin A Messier

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.