Aller au contenu principal

LE SYNDROME DE DIOGÈNE : Pourquoi amassent-ils des ordures ?

LE SYNDROME DE DIOGÈNE : Pourquoi amassent-ils des ordures ?

Une odeur permanente arrive de ce logement depuis quelque temps, le locataire ne veut jamais ouvrir la porte et il ne sort jamais les poubelles. L’inquiétude s’installe alors. Il finit par ouvrir, surprise, c’est un vrai dépotoir!

Votre locataire pourrait être atteint du « syndrome de diogène » : ces individus qui accumulent de façon excessive un grand nombre d’objets divers, incluant des ordures, au point de vivre dans des conditions d’insalubrité morbide. Habituellement, ce problème n’arrive pas seul, le locataire a tendance à se négliger lui-même et à être en retrait de toute vie sociale. Ces personnes ont aussi tendance à nier leur problème.

Cette maladie est aussi associée à des troubles obsessionnels compulsifs, d’hyperactivité ou d’un déficit d’attention.

Le syndrome de Diogène a tendance à refléter un problème plus grave de santé mentale et peut rapidement entraîner d’importants problèmes pour la santé et la sécurité du locataire et pour la sécurité de l’immeuble, ce qui est inquiétant. Ce problème risque de s'amplifier si ce locataire n’est pas rapidement traité. Vous remarquerez que bien souvent, ces personnes sont seules et sans famille.

Malheureusement, en combinant le manque de ressources en santé mentale au Québec, la déjudiciarisation de plusieurs dossiers criminels et surtout le manque de financement des établissements spécialisés en santé mentale, plusieurs personnes nécessitant des soins spécialisés, et ce, de façon régulière doivent donc se trouver un logis.

À titre préventif, la première chose à faire en tant que propriétaire est de faire autant que possible dans les cas qui vous semblent à risque une à deux visites par année du logement. L’absence de vérification aide à créer le problème. Un refus d’accès indique bien souvent un problème. Insistez, envoyez un avis écrit et entreprenez des démarches à la Régie du logement au besoin.

Lorsque vous découvrez une situation de la sorte, il est souhaitable de prendre rapidement des mesures préventives auprès du service de prévention incendie, du CLSC, ou mieux encore, un membre de la famille en mesure d'intervenir.

Sachez que vous ne pourrez pas prendre d’initiatives personnelles comme évincer le locataire ou nettoyer vous-même le logement à moins d’une entente écrite à cet effet entre vous et le locataire et dans les circonstances, un témoin.

Dans ce genre de dossier la prévention est, comme toujours, l'approche la plus efficace.

Dans tous les cas de figures, n’hésitez pas à consulter un avocat afin de prendre les décisions les plus efficaces dans ces situations parce que la judiciarisation de ce genre de dossier n’est pas toujours le moyen le plus utile.

Me Jean-Olivier Reed

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.