Aller au contenu principal

Nous sommes parfois responsables des habitudes de nos locataires

Nous sommes parfois responsables des habitudes de nos locataires

La gestion des relations que nous avons avec nos locataires peut faire une différence dans l'attitude que ceux-ci peuvent développer dans une période de temps.

Nous avons pris bien soin de vérifier notre futur locataire, de signer un bail bien complété, tout en prévoyant un règlement de l'immeuble qui a fait l'objet d'une entente bien précise avec notre locataire. Par contre, de nouvelles habitudes de nos locataires pourraient être créées, à partir de notre gestion quotidienne.

En voici quelques exemples. Le locataire sait qu'il doit payer son loyer le premier de chaque mois, mais vous acceptez assez facilement un premier retard, peut-être un deuxième et peut-être plus, avant de signaler votre opposition. De laisser traîner une telle situation pourrait vous causer préjudice et si vous aviez agi rapidement avec votre locataire fautif, il n'y aurait peut être pas eu de récidive de sa part.

Lorsqu'on donne des chances à quelqu'un, on lui donne aussi la possibilité de changer ses habitudes.

Votre locataire et vous, avez signé un bail qui précise bien que le déneigement des escaliers et balcons du logement sont la responsabilité du locataire. Par contre, vous voulez rendre service en faisant le travail vous-même régulièrement sans le signaler précisément à votre locataire.

Le locataire n'a pas le droit de stationner sur votre terrain, mais verbalement vous lui permettez de le faire. Même si cette permission n'est pas sur papier, vous pourriez avoir des problèmes avec la Régie du logement si vous décidiez de lui enlever ce privilège, alors que vous auriez créé un droit acquis.

Aussi, il est important d'être vigilant lorsqu'un de vos locataires ne respecte pas une clause du bail ou du règlement de l'immeuble. En agissant rapidement, vous limitez les dégâts qui pourraient survenir et souvent, le locataire fautif s'ajustera à votre demande, sachant très bien qu'il doit composer avec un propriétaire à l'ordre.

On dit souvent que la vigilance est très importante dans la location d'un logement mais elle est aussi très importante dans la gestion quotidienne des relations avec nos locataires. Il faut agir rapidement lorsqu'une clause du bail n'est pas respectée, car on pourrait être responsable des habitudes nouvelles de nos locataires, lesquelles pourraient nous causer préjudice, et dans certains cas, de sérieux préjudices. Pour toutes questions, surtout avant d'agir, communiquez avec nos services juridiques.

Martin A. Messier

Me Martin A. Messier a fait ses études au Collège St-Jean-de-Brébeuf avant de continuer ses études en droit à l'Université de Montréal. Il est membre du Barreau du Québec depuis 1992, et œuvre auprès des propriétaires de logements locatifs depuis 1993.

Il est entre autres président de l'Association des propriétaires du Québec, propriétaire d'une compagnie de gestion immobilière. Il est fréquemment invité comme conférencier dans le cadre de conférences et de séminaires juridiques et de gestion portant sur le louage immobilier.

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.