Aller au contenu principal

Prudence, les taux d'inoccupation augmentent

Prudence, les taux d'inoccupation augmentent

Les taux d'inoccupation des logements locatifs résidentiels augmentent, même si c'est parfois lentement, dans plusieurs régions du Québec, et dans la grande région de Montréal, le taux devrait atteindre les 3,7 % en 2008, selon la dernière enquête de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

On s'attendait à cette hausse du taux d'inoccupation qui est demeurée constante après avoir vu un taux de 0,6%, il y a quelques années seulement. Par contre, les cycles se suivent et se ressemblent. Maintenant, nous sommes dans la pente ascendante et il faut vraiment user de plus de prudence dans la gestion de nos immeubles, et voir à se renouveler dans la mise en marché de nos unités vacantes.

On peut constater facilement que le nombre de logements disponibles a augmenté d'une façon importante, en prenant connaissance de la hausse du nombre de petites annonces « à louer » dans les différents journaux.

Lorsque le marché est en faveur des locataires dans la location de logement, certains propriétaires sont parfois tentés de prendre des chances dans le choix de leurs locataires, avec la menace des logements vides. C'est à ce moment qu'il faut se rappeler de l'expression qui dit qu'un logement vide est préférable à l'occupation des lieux par un mauvais locataire. Il est donc essentiel, pour éviter des surprises, de bien vérifier les candidats locataires avant de signer un bail, autant au niveau des antécédents relatifs au crédit que de son comportement. Prenez le temps de faire une bonne vérification avant de prendre votre décision.

Nous vous signalons également qu'il est très important d'avoir la signature écrite de votre candidat locataire (formulaire d'offre de location disponible pour les membres de l'APQ), avant de procéder à sa vérification de crédit. Il est aussi très important de ne pas remettre, montrer et même discuter des résultats de l'enquête avec vos candidats locataires.

Dans le doute, n'hésitez surtout pas à utiliser les conseils juridiques de notre service juridique, dont les avocats sont spécialisés dans le droit locatif, avec de nombreuses années d'expérience. Ces conseils sont gratuits pour les membres.

Martin A. Messier

Me Martin A. Messier a fait ses études au Collège St-Jean-de-Brébeuf avant de continuer ses études en droit à l'Université de Montréal. Il est membre du Barreau du Québec depuis 1992, et œuvre auprès des propriétaires de logements locatifs depuis 1993.

Il est entre autres président de l'Association des propriétaires du Québec, propriétaire d'une compagnie de gestion immobilière. Il est fréquemment invité comme conférencier dans le cadre de conférences et de séminaires juridiques et de gestion portant sur le louage immobilier.

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.