Aller au contenu principal

Toujours trop de constructions d'HLM, l'habitation a besoin d'engagements fermes!

Toujours trop de constructions d'HLM, l'habitation a besoin d'engagements fermes!

À quelles semaines du prochain budget au Québec, l'Association des Propriétaires du Québec (APQ) s'inquiète des récentes annonces du Gouvernement envers la construction de logements abordables.

En effet, le 24 janvier 2018, la ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation, Mme Lise Thériault, et le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. François Blais ont annoncé un budget supplémentaire pour la construction de logements sociaux.

Pourtant, dans les budgets précédents, le gouvernement avait réduit la construction de logements abordables et donné plus de suppléments au loyer pour les personnes à revenus faibles ou modestes.
Aussi, l'APQ était encouragée par les annonces du gouvernement fédéral qui prévoyait dans sa stratégie nationale pour le logement, plus de suppléments au loyer et la mise en place de taux d'intérêts plus faibles pour les travaux.

Comme les engagements fédéraux doivent être supportés à 50% par les provinces, l'APQ est en droit de se demander si le Québec va emboîter le pas et aider le locatif privé québécois.

Selon le Rapport annuel de gestion 2016-2017 - Société d'habitation du Québec (1), les allocations-logement (PAL) ont diminué et les suppléments au loyer (PSL) ont légèrement augmenté.

Interventions2016-20172015-2016
Allocation-logement (PAL)101 933104 339
Supplément au loyer (PSL)29 26427 092



Mais le nombre d'immeubles HLM et AccèsLogis ont augmenté. Toutes ces aides qui sont à la pierre et non à la personne!

Interventions2016-20172015-2016
AccèsLogis Québec (ACL)30 47528 733
Nombre d’immeubles d’habitation à loyer modique7 6187 552



L'APQ revendique depuis plusieurs années l'aide à la personne et appuie ses arguments par les coûts de maintenance et de rénovation exorbitants qui doivent être investis dans des immeubles, sans compter les nouvelles constructions chaque année dans des marchés locatifs dont les taux d'inoccupation dépassent les 5%.

Toujours selon le rapport de gestion, "la Société a atteint son objectif d’améliorer l’état des logements avec des
investissements de plus de 1,9 milliard de dollars dans le parc de HLM et plus de 28 000 logements rénovés
dans le parc privé."


Plusieurs médias(2) ont relaté les problèmes de vieillissement du parc locatif public. La réalité que vivent les propriétaires de logements avec les taux négligeables de 2.4% pour les travaux majeurs à la Régie du logement sont aussi la réalité des administrations publics. Il faut rénover sans augmenter le loyer et taxer les contribuables québécois.
Car n'oublions pas que ces constructions et rénovations sont payées par les taxes des propriétaires de logements qui voient leurs propres immeubles dépérirent et leurs locataires partir dans des programmes Accès-logis.

L'APQ suivra le budget 2017-2018. En plus d'espérer voir réduire les investissements en HLM, voir augmenter les suppléments au loyer, l'APQ souhaite que des incitatifs comme des crédits d'impôts soient accordés aux propriétaires de logements locatifs de toute taille pour rénovation.



(1) Rapport annuel de gestion 2016-2017 - Société d'habitation du Québec www.habitation.gouv.qc.ca/publications/0000024432.pdf

(2) http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1038631/hlm-etat-batiments-immeuble-shq-vetuste-travaux-renovation-carte-week-end

Service des communications

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.