Aller au contenu principal

Un dépôt de garantie pour les logements une nécessité pour l’APQ

Un dépôt de garantie pour les logements une nécessité pour l’APQ

1er juillet, après avoir déménagé toute la nuit il dort – Un dépôt de garantie pour les logements une nécessité pour l’APQ (Association des Propriétaires du Québec)

Montréal, le 1er juillet 2011

Après avoir troublé le sommeil des autres occupants de l’immeuble jusqu’à 4 heures du matin, le locataire dort lorsque vient le temps de déménager.

Micheline est propriétaire d’un triplex à Montréal depuis maintenant 6 ans. Après s’être fait réveiller à une 1heure du matin, quelle ne fut pas sa surprise de voir un réfrigérateur en mouvement devant sa porte. Eh bien oui, son locataire déménageait de nuit.

Le matin venu, après avoir été tenue éveillée par les bruits jusqu’à 4 heures du matin, Micheline s’aperçoit que le locataire dort lorsque la nouvelle locataire arrive. Finalement, la situation se résoudra par l’entreposage temporaire des boîtes de la nouvelle locataire chez la propriétaire en attendant que le logement se libère.


Un logement en mauvais état, selon Micheline la propriétaire du triplex

Micheline fut cependant découragée de recevoir son logement dans un état lamentable. Une cuisinière et des murs souillés et un logement nauséabond l’attendait. Le locataire a ruiné le plancher de bois qui était en bon état lors son arrivée il y a seulement une année.

Pour elle, il ne fait aucun doute que la locataire ne paiera pas suite à la réception d’une mise en demeure les coûts de 300$ requis pour réparer le plancher.

Selon Martin Messier, Président de l’Association des Propriétaires du Québec (APQ) cette situation est fréquente. «Ces comportements sont regrettables et nous demandons au Gouvernement de permettre qu’un dépôt soit exigé pour couvrir les dommages au départ du logement.»
Pour Micheline, cette demande est tout-à-fait normale nous explique-t-elle lorsqu’elle a pu constater que l’exigence d’un dépôt est une chose courante lorsqu’on sort du Québec.

L’APQ explique que le propriétaire peut envoyer une mise en demeure au locataire, et, ultimement introduire une demande à la Régie du Logement. Pour Micheline, c’est une perte de temps trop importante pour le montant en jeu.

L'APQ souhaite que par une meilleure compréhension de leurs droits et obligations, afin que les départs et les arrivées des nos clients, les locataires soient harmonieux. C'est pourquoi tous les propriétaires de logements du Québec, membres ou non, ont pu bénéficier de judicieux conseils tout au long de la journée du 1er juillet par téléphone au 1-888-382-9670.

Nous avons besoin de votre appui, si vous avez des situations semblables qui viennent illustrer l'importance du dépôt, nous vous prions de nous en faire en communiquant avec votre conseiller ou en nous faisant parvenir un courriel àinfo@apq.org.

Me Martin A. Messier

Me Martin A. Messier a fait ses études au Collège St-Jean-de-Brébeuf avant de continuer ses études en droit à l'Université de Montréal. Il est membre du Barreau du Québec depuis 1992, et œuvre auprès des propriétaires de logements locatifs depuis 1993.

Il est entre autres président de l'Association des propriétaires du Québec, propriétaire d'une compagnie de gestion immobilière. Il est fréquemment invité comme conférencier dans le cadre de conférences et de séminaires juridiques et de gestion portant sur le louage immobilier.

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.