Pas de crise du logement, il faut aider les propriétaires à entretenir leurs immeuble

Pas de crise du logement, il faut aider les propriétaires à entretenir leurs immeuble

Montréal, le 29 avril 2021 --- L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) tient à préciser qu'il n'y pas de crise du logement

Selon l'Association des Propriétaires du Québec (APQ), il n'y a pas de crise du logement comme dans les années précédentes car le taux d'inoccupation a augmenté et donc le marché locatif s'est desserré.
Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)*, pour Montréal, le loyer moyen est de 891$ et le taux d'inoccupation à 2,7%.
Alors qu'au Canada, le loyer global est de 1165$ en 2020 et le taux d'inoccupation de 3.2% en 2020.

"Le prix des loyers est contrôlé par un système de fixation désuet qui limite les hausses de loyer de façon déraisonnable, notamment pour les travaux majeurs. Il faut aussi rappeler que le Québec a les loyers moyens parmi les plus bas au Canada." d'ajouter l'APQ.

Certains locataires vulnérables et à faibles revenus ont besoin d'aide financière et il faut se tourner vers ces locataires et les soutenir. Mais ces aides ne doivent pas être au détriment de la pérennité du parc locatif.

Les suppléments au loyer doivent être augmentés afin de permettre à tous de se loger convenablement.

Mais dans le même sens, les propriétaires de logements locatifs doivent être soutenus afin de continuer à offrir des logements de qualité et sécuritaires.
"Il faut rappeler qu'il n'y a pas que les loyers qui augmentent. Les matériaux de construction, les travaux... tout augmente et les propriétaires doivent effectuer des rénovations malgré la flambée des prix." d'ajouter l'APQ.

"Nous demandons au Gouvernement et aux partis d'opposition de s’asseoir et mettre en place un plan d'aide pour les locataires et les propriétaires dès maintenant." de conclure l'APQ.

 

  • https://www.cmhc-schl.gc.ca/fr/blog/2021/2020-rental-market-report
29 avril 2021
Copyright APQ