Permission de fumer du cannabis dans les parcs : L'APQ se réjouit de ce changement de cap

Permission de fumer du cannabis dans les parcs : L'APQ se réjouit de ce changement de cap

Montréal, le 14 mai 2019 ---- L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) se réjouit d'apprendre que le gouvernement Legault assouplira dans le projet de loi 2, Loi resserrant l’encadrement du cannabis, les dispositions qui devaient empêcher de fumer dans les lieux publics.

Selon l'APQ, pour la clientèle qui est locataire, cela posait une problématique particulière. En effet, l'APQ croit que le gouvernement Legault devait permettre dans certains lieux publics de fumer du cannabis.

"Ces dispositions auraient eu un impact négatif dans nos immeubles locatifs. Les locataires qui désirent fumer du cannabis auraient possiblement enfreint l'interdiction de fumer dans leur logement plutôt que de se confronter à la police dans un parc." selon Martin Messier président de l'APQ.

"Contrairement à un parc, un locataire et sa famille ne peuvent pas se déplacer pour éviter la fumée.
Dans un espace public, on peut simplement se déplacer mais on ne peut pas en faire autant à chaque fois que la fumée de cannabis se propage à travers les murs." de conclure Martin Messier.

Cette annonce soulagera plusieurs locataires inquiets pour leurs enfants et famille, mais également, les propriétaires de logements qui craignaient d'être pris en otage entre les fumeurs de cannabis contournant l'interdiction de fumer dans leur logement et les locataires mécontents pendant des mois.




Fondée en 1984, l'Association de propriétaires du Québec (APQ) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements locatifs. Elle dessert les propriétaires de toutes les régions du Québec depuis plus de 35 ans. En plus d'offrir, autant aux propriétaires de duplex ou triplex qu'à des gestionnaires immobiliers, un service d'évaluation sur les locataires unique au Québec.


 

14 mai 2019
Copyright APQ