Rapport annuel de la Protectrice du citoyen : Régie du logement - Délai du service à la clientèle trop long

Rapport annuel de la Protectrice du citoyen : Régie du logement - Délai du service à la clientèle trop long

Montréal, le 26 septembre 2019 --- La Protectrice du citoyen a publié ce jour son rapport annuel et une des sections se rapportent aux plaintes reliées à la Régie du logement.

À la lecture, on peut voir que sur 139 demandes reçues en 2018-2019, seulement 5 étaient fondées.

Et contrairement aux autres années, il n'est pas question des délais qui dépassent les cibles de la Régie du logement.
Les plaintes sont principalement accès sur les délais de réponse d'un(e) préposé(e) au service téléphonique.

"• Pour les sept premiers mois de 2018-2019, le temps d’attente au téléphone a été en moyenne de près de 22 minutes ;
• Dans sa Déclaration de services aux citoyens, la Régie s’engage à répondre au téléphone dans un délai maximal de 20 minutes ;
Depuis 2016, le Protecteur du citoyen a regroupé 86 dossiers de plainte, tous rattachés aux problèmes d’accès téléphonique afin de questionner la Régie sur les pistes de solution et les moyens envisagées pour donner aux citoyens et aux citoyennes un réel accès dans des délais raisonnables."

"L'an dernier, la Régie du logement était critiquée par son manque d'accès à la justice administrative dû à des délais trop importants. Mais selon le dernier rapport de la Régie du logement 2018-2019, l'accès ne s'est pas amélioré." selon l'APQ.

Le délai moyen pour une cause civile générale est passé de 14,9 mois en 2017-2018 à 14,1 mois en 2018-2019.

La Protectrice souligne qu'avait l'augmentation des ressources financières octroyées par le gouvernement à la Régie du logement, la situation devrait s'améliorer.

"Nous espérons que l’amélioration des services de la Régie ne soient pas uniquement au niveau service à la clientèle. Les propriétaires de logement ont besoin d'un accès plus rapide au juges administratifs. Certaines situations ne devraient pas prendre 2 ans avant d'être entendues!" d'ajouter Martin Messier, Président de l'APQ.

L'APQ espère que l'embauche de 6 nouveaux régisseurs fin août permettra aussi de réduire les délais.

26 septembre 2019
Copyright APQ