Aller au contenu principal

Un nouveau gouvernement : Au fil des ans les gouvernements changent mais les propriétaires demeurent!

Un nouveau gouvernement : Au fil des ans les gouvernements changent mais les propriétaires demeurent!

Avec l'élection d'un nouveau gouvernement, il nous faut penser à revoir nos approches afin de préparer les éléments de réflexion qui pourront orienter, éclairer les décisions de nos élus.

Cette nouvelle équipe prend place dans un moment important où les propriétaires font face à des soucis importants relativement à l'entretien des immeubles. Les coûts de rénovation ont connu des hausses importantes alors que les loyers ne suivent pas la cadence. Irrémédiablement, cette divergence entraîne des écarts qui deviennent de plus en plus compliqués à résoudre.

Il faut bien comprendre que la situation qui semble à première vue, être l'unique problématique des propriétaires d'immeubles, en fait un phénomène qui touche l'ensemble de notre société.

Nous devons nous questionner sur les limites imposées au marché locatif résidentiel. Le faible nombre de logements locatifs qui ont été construit dans les dernières années nous permet de constater rapidement que l'intérêt des investisseurs pour ce type d'investissement est relativement faible si on le compare avec les projets d'immeubles en copropriété qui ont atteint de nouveaux sommets.

L'équilibre entre le contrôle du prix de loyer et les coûts reliés à l'immeuble est rompu. Les locataires et les propriétaires sont touchés par cette situation qui pourrait s'envenimer rapidement si rien ne change.

Comme propriétaire, il est important de livrer à nos clients, les locataires, un logement en bon état et de maintenir la qualité des services fournis.

Or, il devient de plus en plus difficile de maintenir cette qualité dans le contexte actuel.

Nous sommes conscients que pour notre clientèle la situation n'est pas non plus facile, mais nous arrivons au moment de vérité. A ce moment, où comme société il faut choisir entre limiter le marché, poursuivre les lourdeurs administratives ou retrouver une saine compétition, libre de contraintes.

L'offre et la demande ont fait leur preuve, l'équilibre se fait par ce mouvement puissant entre le prix demandé et le prix que le marché est prêt à payer. Si je loue trop cher, mon logement sera vide. Si les prix montent, des nouvelles constructions s'érigeront et nous pourrons retrouver un marché dynamique, stimulé par les seules règles adéquates, celles du marché.

Martin A. Messier

Me Martin A. Messier a fait ses études au Collège St-Jean-de-Brébeuf avant de continuer ses études en droit à l'Université de Montréal. Il est membre du Barreau du Québec depuis 1992, et œuvre auprès des propriétaires de logements locatifs depuis 1993.

Il est entre autres président de l'Association des propriétaires du Québec, propriétaire d'une compagnie de gestion immobilière. Il est fréquemment invité comme conférencier dans le cadre de conférences et de séminaires juridiques et de gestion portant sur le louage immobilier.

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.