Aller au contenu principal

ENQUÊTE LOCATIVE DU PRINTEMPS 2015 DE LA SCHL (PROVINCE DE QUÉBEC)

ENQUÊTE LOCATIVE DU PRINTEMPS 2015 DE LA SCHL (PROVINCE DE QUÉBEC)

Suite au communiqué au presse de l'APQ d'hier "Enquête SCHL - Printemps 2015 : Taux d'inoccupation en hausse, hausse des locataires à problèmes, les propriétaires doivent être prudents!"

Selon  l’Enquête sur les logements locatifs réalisée au printemps par la Société  canadienne  d’hypothèques  et  de  logement  (SCHL),  le  taux  d’inoccupation  moyen  des immeubles d’initiative privée comprenant trois logements et plus s’établissait à 3,5 % en avril dans les centres urbains (10 000 habitants et plus) du Québec. La variation du taux nominal en regard de celui enregistré au printemps 2014 (+0,6 point) était significative sur le plan statistique.

«  La hausse du taux d’inoccupation au Québec au printemps de  2015 s’observe dans un contexte où l’offre était en progression et où la demande traversait une période de recul. Du côté de l’offre, le stock d’appartements (locatifs ou copropriétés offertes en location) était effectivement en hausse récemment, alors que  la demande était plus faible, en raison de marchés d’emplois moins robustes et d’un bilan
migratoire en baisse.», affirme Kevin Hughes, économiste régional à la SCHL pour le Québec.

La région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec a encore enregistré le taux d’inoccupation le plus faible (3,2 %), mais son taux se compare maintenant avec celles des régions de Montréal et de Trois-Rivières. La RMR de Gatineau affichait encore le taux le plus élevé (6,2 %). En ce qui a trait aux autres agglomérations urbaines, l’enquête rapporte une hausse du taux dans les agglomérations de 10  000 à 49  999 habitants et une stabilité du côté des agglomérations de  50  000 à 99  999 habitants.

Le loyer moyen se chiffrait à 714 $ pour les appartements de deux chambres. Pour ce qui est des RMR, il oscillait  entre 571  $ et 777  $. Quant aux autres agglomérations urbaines, il se situait  dans la partie inférieure de cet intervalle.  La variation estimative du loyer moyen pour l’ensemble de  la province se chiffrait à 1,9 % en avril 2015.

Service des communications

Adhérez dès maintenant

Pas encore membre de l'APQ ?

Profitez de tous nos services en vous inscrivant dès maintenant

Ce site utilise des cookies afin de pouvoir vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.